2 juin : phase 2 du déconfinement

Mise à jour : 2 juin 2020 | 12h30

Le déconfinement a débuté le 11 mai 2020.
La phase 2 a commencé le 2 juin 2020

Une nouvelle étape du déconfinement s’ouvre à partir du 2 juin et pour une durée de trois semaines : l’occasion de revenir progressivement à la vie normale. La liberté est la règle mais quelques contraintes subsistent pour limiter la propagation du virus.

La situation s’améliore à un rythme encourageant, résultat de l’engagement de chacun, et du travail de tous ceux qui se sont mobilisés contre l’épidémie.

De nouvelles activités vont être à nouveau possibles : cafés et restaurants, parcs et jardins, musées, monuments et zoos, etc. Avec parfois, des conditions particulières afin de préserver la santé de tous.

Dans tous les cas, le respect des gestes barrières et de la distanciation physique sont les conditions de la réussite de cette nouvelle phase de déconfinement.

TRANSPORTS ET DÉPLACEMENTS

La reprise progressive et maîtrisée des transports est indispensable pour nos activités professionnelles, scolaires et nos déplacements essentiels. Elle doit s’accompagner du respect des règles sanitaires par chacun d’entre nous. Et, pour limiter la diffusion du virus, il convient d’éviter la promiscuité dans les transports collectifs.

A partir du 2 juin, je pourrai :

  • me déplacer librement sur l’ensemble du territoire métropolitain : la restriction des 100 km ne s’appliquera plus ;
  • emprunter un véhicule partagé (taxis, VTC, covoiturage) avec d’autres passagers (seront autorisés 2 passagers par rangée de siège).

A partir du 2 juin, je ne pourrai toujours pas :

  • effectuer de déplacement entre la métropole et les outre-mer et des outre-mer vers la métropole – sauf attestation justifiant un motif impérieux familial ou professionnel ;
  • effectuer de déplacement en Europe, au moins jusqu’au 15 juin ;
  • effectuer de déplacement hors d’Europe, au moins jusqu’au 15 juin. La décision sera prise au niveau européen en fonction de la situation sanitaire de chaque pays étranger.

ENSEIGNEMENT ET CRÈCHES

Le risque de contagiosité chez les enfants et les jeunes est désormais décrit par les scientifiques comme probablement inférieur au reste de la population. Le retour en classe progressif des élèves initié le 11 mai se poursuit : toutes les écoles rouvrent progressivement à partir du 2 juin. Il s’agit d’une urgence sociale et d’un impératif éducatif. Un ensemble de règles est mis en place pour garantir la sécurité sanitaire des élèves et des enseignants.

Concrètement, votre établissement ou votre mairie vous informent des modalités pratiques de réouverture.

A partir du 2 juin :

  • au collège, les classes de 4e et 3e rouvriront progressivement – vérifier auprès de l’établissement de son enfant ;
  • les lycées généraux et technologiques rouvriront progressivement pour certaines classes – vérifier auprès de l’établissement de son enfant ;
  • les lycéens de première n’auront pas à passer l’oral du baccalauréat de Français ; ce sont les notes du contrôle continu qui seront prises en compte ;
  • les lycéens seront invités à un entretien individuel avec l’équipe pédagogique pour ce qui est de leur orientation, particulièrement s’il n’ont pas de solution Parcoursup satisfaisante.

COMMERCES

La réouverture des commerces se poursuit : les cafés, bars et restaurants ouvrent à nouveau à partir du 2 juin. Chaque commerçant et client est invité à suivre un certain nombre de mesures de protection sanitaire, garantes de notre santé individuelle et collective. Le port du masque est plus que recommandé, et peut conditionner votre entrée dans un magasin si le commerçant le souhaite.

A partir du 2 juin, je pourrai :

  • me rendre dans les bars, cafés et restaurants, à condition de respecter les règles sanitaires spécifiques à ces établissements.
  • me rendre dans les centres commerciaux. Le port du masque y est recommandé lorsque les mesures de distanciation ne peuvent être garanties, et un commerçant peut imposer le port du masque.

VIE SOCIALE ET LOISIRS

Depuis le 11 mai, pour que chacun d’entre nous puisse progressivement retrouver la vie sociale, culturelle ou spirituelle de son choix, la liberté est redevenue la règle.
Le respect par chacun d’entre nous des mesures barrière et de la distanciation physique est important : notre santé individuelle et collective en dépend !

A partir du 2 juin, je pourrai à nouveau :

  • Circuler librement sur l’ensemble du territoire métropolitain, si je m’y trouve déjà.
  • Loisirs et culture :
    • accéder aux plages, aux plans d’eau et aux lacs ; reprendre les activités nautiques et de plaisance ;
    • me rendre dans les salles de spectacles et de théâtre, musées, monuments, parcs zoologiques ;
  • Cérémonies :
    • me marier ou assister à un mariage dans les mairies et lieux de culte ;
    • assister à une cérémonie funéraire ;
  • Vacances / établissements de soin :
    • me rendre dans les piscines et parcs de loisirs (masque obligatoire sauf durant la pratique sportive) ;
    • me rendre dans un hébergement touristique – villages vacances, maisons familiales de vacances, auberges collectives, campings. ;
    • me rendre dans un établissement thermal ;
  • Sport :
    • me rendre dans les piscines, gymnases, salles de sport, parcs de loisirs (masque obligatoire sauf durant la pratique sportive) ;
    • si je suis athlète de haut niveau ou sportif professionnel pratiquant un sport collectif ou de contact, je peux reprendre mon entraînement et me rendre dans les stades, arènes, hippodromes qui restent fermés au grand public.

L’ouverture de ces différents lieux est progressive. Se renseigner avant de se déplacer.

A partir du 2 juin, je ne pourrai toujours pas :

  • participer à un rassemblement de plus de 10 personnes sur la voie publique ou dans un lieu public ;
  • me rendre dans les cinémas – ils restent fermés jusqu’au 22 juin ;
  • me rendre ni dans les discothèques, ni dans les salles de jeux ;
  • accéder aux colonies de vacances et autres camps – la possibilité de s’y inscrire sera examinée d’ici au 22 juin ;
  • pratiquer de sport collectif ni de sport de contact, ni me rendre dans les stades, arènes, et hippodromes.

Dans Le Mené

Les services communaux

  • Accueil Mairie Le Mené | France services | CCAS

Ouverture aux horaires habituels.
Vous êtes accueilli seul et équipé d’un masque pour des motifs urgents, ne pouvant être réglés par téléphone ou mail.
Des règles de sécurité sanitaire sont précisées à l’accueil de chaque Mairie.
→ Attente à l’extérieur de la Mairie : distance de sécurité d’un mètre, l’attente est limitée si prise de RDV préalable avec jour et créneau horaire.
→ Maximum 2 personnes en attente devant le poste accueil ;
→ Maximum 1 personne sur un ordinateur France service.

  • Accueil Mairies-déléguées et agences postales

Mairies-déléguées de Saint-Gilles et Saint-Gouéno : Changements horaires jusqu’au 03 juillet :
→ La mairie de St-Gilles du Mené est ouverte :
• lundi et mardi de 13h30 à 16h
• jeudi de 9h à 12h30
• vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 16h
→ La mairie de St-Gouéno est ouverte :
• lundi, mardi, mercredi et vendredi de 9h à 12h
• jeudi de 13h30 à 16h.

Mairie Déléguée et Agence Postale de Langourla
Depuis le 2 juin, réouverture aux horaires habituelles : lundi, mardi et jeudi de 9h à 11h30 et vendredi de 9h à 12h et 13h30 à 17h. Fermées le mercredi.

  • Service logement

État des lieux et suivi de dossier, uniquement sur RDV au 02 96 31 47 17.

  • Vie associative et sportive

→ Les salles des fêtes ne sont pas mises à la disposition des particuliers jusqu’au 15 juillet.
→ Les salles de sport et les boulodromes fermés ne rouvriront qu’à la rentrée de septembre.
→ La mairie peut proposer des salles pour des réunions de moins de 10 personnes.

  • Réseau des bibliothèques

Les bibliothèques et médiathèques du Mené sont ouvertes sous certaines conditions d’accès.
Toutefois, les permanences tenues par des bénévoles se font sur la base du volontariat et sont susceptibles de ne pas être maintenues.


FRANCE SERVICES

  • IMPÔTS : Report de la déclaration de revenus

Le service de déclaration en ligne des revenus a débuté lundi 20 avril 2020 sur le site Internet www.impots.gouv.fr.
Le nouveau calendrier pour procéder à sa déclaration est le suivant :
· 8 juin pour les habitants des départements numérotés de 20 à 54.

À savoir : si votre déclaration n’a porté, en 2019, que sur des revenus
préremplis par l’administration et si votre situation personnelle n’a connu aucun changement depuis l’année dernière, vous faites sans doute partie des contribuables éligibles à la déclaration automatique. Dans ce cas, vous recevrez un courrier ou pourrez consulter le récapitulatif de votre situation sur votre espace en ligne.
Si vous n’avez aucune modification, votre déclaration de revenus
sera réalisée automatiquement.

Dans le contexte sanitaire actuel, aucun accueil physique n’est effectué par le Centre des Impôts.
3 solutions pour joindre votre Direction Générale des Finances Publiques :

  1. Via votre compte sécurisé en ligne
  2. Par mail : sip.loudeac@dgfip.finances.gouv.fr
  3. Par téléphone : 02 96 66 16 60 | 02 96 66 16 75 | 02 96 66 16 84
  • Mission locale Centre Bretagne

Pas de permanence jusqu’à nouvel ordre.
Il est toutefois possible d’avoir un rdv sur les sites de Loudéac ou Pontivy en prendre rdv par tél ou mails :  07.62.60.74.43 ou au 02.97.25.38.35 ou pontivy@ml-cb.fr
Adresse de leur site internet : www.ml-cb.fr


FONCTIONNEMENT DES ACCUEILS SCOLAIRES

  • Facturation Restauration scolaire, garderie périscolaire et Accueil de Loisirs

→ Les familles dont les enfants ont participé à l’Accueil de Loisirs la 2ème semaine des vacances de printemps vont recevoir leur facture.
→ Toutes les familles qui ont payé les repas scolaires du 16 au 31 mars auront une déduction de 26,10€ (10 repas x 2,61 €) sur leur prochaine facture des repas.


MASQUES : Où ? Quand ? Comment ?

Les masques en tissus peuvent être achetés :
• en pharmacies | Arrêté du 25/04/2020 modifiant arrêté du 15/02/2020.
Attention : les masques sont actuellement en cours d’approvisionnement.
• En bureau de tabac.
• En grande surface.

Les masques achetés et offerts par la Mairie :
• 800 pour les commerçants : distribution par les associations de commerçants.
• 1 700 pour l’accueil de la mairie Le Mené.
• 2 500 pour le pôle de santé.
• 1 masque/personne sera distribué dans chaque boîte aux lettres (6 500 masques).

Quelques mesures à respecter :
• Le temps de port du masque est limité à 4 heures ;
• Laver le masque à 60°c avant la première utilisation ;
• Avant de mettre un masque, se laver les mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydroalcoolique ;
• Appliquer le masque de façon à recouvrir le nez et la bouche et veiller à l’ajuster au mieux sur le visage ;
• Lorsqu’il s’humidifie, le remplacer par un nouveau ;
• Pour retirer le masque : l’enlever par derrière (ne pas toucher le devant du masque) et se laver les mains.


ORDURES MÉNAGÈRES

  • Ordures ménagères – Nouvelle collecte

Suite au contexte sanitaire COVID 19, la mission « enquêtes et distribution des conteneurs » avait été suspendue et le secteur 2 n’a donc pas été équipé en totalité.
La mission a repris et le démarrage de la nouvelle collecte se déroulera à partir du lundi 5 octobre.
Les propriétaires occupants, les propriétaires de logements locatifs et les professionnels sont invités à contacter le N° vert 0 805 95 29 31 avant le 26 juin 2020 afin d’être équipés de nouveaux bacs individuels.

  • Ouverture des déchetteries

Particuliers
Depuis le lundi 11 mai pour tous les dépôts :
L’accès aux Particuliers n’est autorisé qu’aux véhicules à moteur et en fonction de la plaque d’immatriculation : lorsque le dernier numéro de la plaque d’immatriculation est pair, accès les jours pairs. Lorsque le dernier numéro de la plaque d’immatriculation est impair, accès les jours impairs.

Déchetterie de Saint-Gouéno :

Jours d’accès
Plaque Paire
Jours d’accès
Plaque Impaire
Lundi et jeudi
9h-11h45
14h-17h45
4/06, 8/06, 18/06, 22/06, … 11/06, 15/06, 25/06, 29/06, …

• Un pré-tri devra être effectué avant de se rendre à la déchetterie afin de diminuer les temps d’attente – si ce n’est pas le cas le déposant sera prié de quitter la déchetterie sans avoir effectué ses dépôts.
• Le déposant effectue seul son dépôt et doit respecter la distance de sécurité avec le gardien.
• Un seul passage sera autorisé par jour.


Fêtes et cérémonies

L’ensemble des festivités communales sont suspendues jusqu’à fin juillet :
→ Tous les feux d’artifice de l’été sur Le Mené sont annulés.


Tourisme

→ Les campings de Plessala et de St Gouëno seront fermés cet été.
→ Les aires de camping-car restent ouvertes.

Transport à la demande

Dans le cadre de la sortie progressive de la période de confinement, les utilisateurs du service de transport à la demande, Mobi Bretagne Centre, seront autorisés à compter du 11 mai à effectuer deux allers retours par semaine pour les achats alimentaires, les rendez-vous médicaux mais également pour rendre visite à leurs proches. Le transport à la demande étant un service de transport collectif, le port du masque sera obligatoire.


Les Côtes d’Armor vous informent

Mesures d’hygiène et de distanciation sociale à respecter en toutes circonstances

Afin de ralentir la propagation du virus, les mesures d’hygiène et de distanciation sociale, incluant la distanciation physique d’au moins un mètre entre deux personnes, dites « barrières », définies au niveau national, doivent être observées en tout lieu et en toute circonstance.

Mesures d’hygiène :

  • se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon (dont l’accès doit être facilité avec mise à disposition de serviettes à usage unique) ou par une friction hydro-alcoolique ;
  • se couvrir systématiquement le nez et la bouche en toussant ou éternuant dans son coude ;
  • se moucher dans un mouchoir à usage unique à éliminer immédiatement dans une poubelle ;
  • éviter de se toucher le visage, en particulier le nez, la bouche et les yeux.

Les masques doivent être portés systématiquement par tous dès lors que les règles de distanciation physique ne peuvent être garanties.
Les rassemblements, réunions, activités, accueils et déplacements ainsi que l’usage des moyens de transports qui ne sont pas interdits en vertu du présent décret sont organisés en veillant au strict respect de ces mesures.


Vous informer

L’ensemble des informations concernant votre département seront disponibles en suivant ce lien .

Toutes les informations expliquant l’organisation de la vie quotidienne (vie sociale et activités, déplacements, commerces, écoles et crèches, transports et sport) sont accessibles sur le site internet du Gouvernement .


La mise en œuvre de la stratégie « tester-tracer-isoler »

Pour casser la chaîne de circulation du virus, le dispositif prévu est le suivant :

  • tester les personnes symptomatiques,
  • tracer les cas contacts (médecin, CPAM, ARS),
  • isoler les cas Covid + et mettre en quatorzaine les cas contacts testés négatifs (car ils peuvent développer la maladie durant cette période).

L’isolement se fera prioritairement à domicile (avec accompagnement en cas de besoin) et, si le maintien à domicile n’est pas possible, en hébergement dédié. Des réflexions sont en cours pour accompagner ces
personnes isolées.


Protocole national de déconfinement pour les entreprises

Le protocole est téléchargeable en cliquant ici :


Les activités sportives individuelles autorisées

Depuis le 11 mai, les sports individuels en plein air comme la course à pied, le running, le jogging, le vélo, le yoga ou le CrossFit sont autorisés. Cependant, le Haut Conseil de Santé publique préconise une distanciation physique spécifique entre chaque pratiquant.
Les joggers et les cyclistes doivent respecter une distance minimum de 10 m entre deux personnes.
Concernant les activités en plein air comme le yoga ou encore le fitness, la distance physique à respecter est d’environ 4 m².

Le ministère des Sports fournit sur son site (http://www.sports.gouv.fr/accueil-dusite/actualites/article/des-guides-pratiques-post-confinement-lies-a-la-reprise-des-activitesphysiques) des consignes complémentaires pour chaque activité.

Les activités sportives collectives, de contacts ou dans des lieux couverts interdites jusqu’à nouvel ordre

Les sports collectifs (football, rugby, basket-ball, handball, volley-ball, etc.), les sports de combat (boxe, karaté, judo, taekwondo, etc.) et les activités sportives pour lesquelles la distanciation physique est impossible, ne pourront pas reprendre dans l’immédiat. Toutefois, si les séances traditionnelles avec contact et opposition ne sont pas autorisées, il est permis aux structures d’organiser de la préparation physique en respectant strictement les gestes barrières, dans la limite des effectifs autorisés groupe de dix maximum, éducateur sportif inclus) et en plein air.
Cette interdiction est également valable pour toutes les disciplines qui se pratiquent en salle (badminton, tennis de table, etc.)


Les obsèques à l’heure du Coronavirus

Le nombre croissant des décès et les mesures de confinement compliquent
l’organisation des obsèques. Le gouvernement a apporté des précisions sur
les modalités et allongé les délais d’inhumation, par décret.

Organisation des obsèques

  • Les obsèques peuvent se dérouler en présence de 20 personnes maximum, ce chiffre prenant en compte le personnel des services funéraires.
  • Les proches sont autorisés à se déplacer dans une autre région pour assister aux obsèques. En effet, ce déplacement est considéré comme fondé sur « des motifs familiaux impérieux ».
  • Une cérémonie religieuse dans le lieu de culte est possible, à condition, là encore, de respecter la limite des 20 personnes.

Délais inhumation ou de crémation

  • Le délai pour procéder à l’inhumation ou à la crémation du défunt passe de 6 à 21 jours.
  • Avec l’accord du préfet, ce délai peut atteindre jusqu’à six mois. Durant cette période, le défunt sera placé dans un cercueil hermétique au sein d’un dépositoire (un dispositif funéraire d’accueil temporaire). Cette mesure vise à permettre aux familles qui le désirent de procéder plus librement aux obsèques à l’issue du confinement.

Décret n° 2020-352 du 27 mars 2020 portant adaptation des règles funéraires en raison des circonstances exceptionnelles liées à l’épidémie de Covid-19.