Vaccination en Côtes d’Armor

Après l’intervention du Président de la République ce lundi, la vaccination et plus particulièrement l’obtention du Pass Sanitaire va devenir au fil des jours une nécessité.

En effet, à partir du 21 juillet, il sera obligatoire pour se rendre dans tous les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes.

Début août il sera étendu aux cafés, restaurants, centres commerciaux (dont la taille reste à définir), hôpitaux, maisons de retraite, établissements médico-sociaux, aux voyages en avions, trains et cars pour les trajets de longue distance.

Cette obligation est repoussée au 30 août pour les jeunes de 12 à 17 ans, les salariés des lieux et établissements recevant du public (leur 1ère injection devra être réalisée au plus tard le 1er août).

En Côtes d’Armor, à la date du 6 juillet, 45,2 % ont finalisé leur parcours vaccinal dont :

  • 91,4 % des 75 ans ou plus (85,4 % complètement vaccinés)
  • 85,3 % des 50-74 ans (71,7 % complètement vaccinés)
  • 56,5 % des 25-49 ans (30,3 % complètement vaccinés)
  • 59,2 % des moins de 25 ans (22,3 % complètement vaccinés)

La situation sanitaire du département des Côtes d’Armor, comme du reste du territoire national, appelle à la plus grande vigilance.

Nous nous situons à un moment charnière de la lutte contre l’épidémie de COVID 19. Si la situation s’était nettement améliorée ces derniers mois, on observe désormais, dans le département comme dans le reste de la France, une inflexion à la hausse des indicateurs sanitaires, liée à la progression exponentielle du variant Delta qui impacte plutôt les personnes jeunes non vaccinées.

Dans le département, et au regard des criblages effectués par santé publique France, à ce jour, le variant Delta représente désormais 60 % des nouvelles contaminations.

Il faut se vacciner avant de partir en vacances, et ce pour au moins pour trois raisons :

  • Se vacciner pour se protéger !
  • Se vacciner pour éviter la quatrième vague
  • Se vacciner pour passer de meilleures vacances

Après plusieurs mois d’effort, il est trop tôt pour baisser la garde.

De nombreux créneaux sont disponibles dans les centres de vaccination des Côtes d’Armor.

Les professionnels de ville (pharmaciens, médecins et infirmiers) sont également fortement mobilisés pour effectuer les vaccinations.

Partager cette page sur :Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Print this page
Print