Travaux de rénovation

La commune de Le Mené a réalisé des travaux de rénovation énergétique du centre culturel Mosaïque

La commune de Le Mené a réalisé des travaux de rénovation énergétique du centre culturel Mosaïque.

Rénovation du centre culturel Mosaïque – Collinée Le Mené

Les motivations ayant conduit à ce projet sont multiples :

  • Tout d’abords, corriger une problématique d’inconfort thermique pour les utilisateurs du bâtiment, notamment dans la grande salle.
  • Par ailleurs, réduire les consommations énergétiques du bâtiment. Celles-ci, très élevées étaient dues principalement au système de pompes à chaleur/soufflage dont l’efficacité énergétique est faible. Elles étaient également liées au chauffage au sol électrique dans le hall et la salle d’activité et aux déperditions thermiques du bâti.
  • Réduire les coûts d’exploitation liés à ces consommations énergétiques
  • Enfin, poursuivre l’objectif de la commune en se rapprochant de l’autonomie énergétique : le projet permettant non seulement de diminuer la consommation énergétique du bâtiment mais également de produire une partie de l’énergie résiduelle nécessaire via une installation photovoltaïque en autoconsommation.
  • Servir de démonstrateur local auprès des utilisateurs de la salle et des habitants en général. Elle aura une fonction pédagogique autour de la production solaire photovoltaïque, en particulier sur la spécificité de l’autoconsommation collective par rapport à la revente totale.

L’objectif théorique de réduction des consommations énergétiques est de -82% et -75% pour les émissions de gaz à effet de serre.

Avant les travaux, le bâtiment était exclusivement chauffé à l’électricité, via une pompe à chaleur, un plancher chauffant électrique et des convecteurs électriques pour certains locaux spécifiques (zone de service et loge).

Les actions suivantes ont été réalisées :

  • Isolation des toitures ;
  • Isolation des murs par l’extérieur ;
  • Remplacement des menuiseries ;
  • Remplacement du système de pompe à chaleur avec récupération d’énergie ;
  • L’installation d’un multi split dans les pièces annexes et la salle d’activité ;
  • Le relamping LED;
  • L’installation de panneaux photovoltaïque en autoconsommation

Le budget total de l’opération (travaux, maîtrise d’œuvre et études diverses) s’est élevé à 895 219 € TTC, financé par la commune, par l’Union Européenne via le FEDER et par l’état via le Fonds Vert.
L’Union Européenne, via le fonds FEDER, a participé au financement à hauteur de 447 326 €.
L’état, via le Fonds Vert, a participé au financement à auteur de 241 351 €

Les résultats obtenus seront à évaluer après un certain temps de recul. A court terme, les consommations énergétiques en janvier et février 2024 sont largement plus faibles que les années précédentes : -67% par rapport à janvier 2022 et -63% par rapport à février 2022. Ces données ont été ajustées pour tenir compte de la rigueur climatique (janvier 2024 a été globalement plus froid que 2022 et 2023 alors que février 2024 a été bien plus chaud que 2022 et 2023).

A noter que l’installation photovoltaïque en autoconsommation est toujours en attente d’un raccordement par Enedis.

Zones d’accélération énergies renouvelables

La loi APER (Accélération de la Production des Energies Renouvelables) du 10 mars 2023 confère aux territoires un rôle renforcé dans la planification des énergies renouvelables.Dans le cadre de cette loi, l’Etat demande aux élus locaux d’identifier des zones d’accélération des énergies renouvelables (ZAEnR) sur leur territoire, déclinées pour les différents types d’énergies renouvelables (solaire, éolien et photovoltaïque).Sans nécessairement préfigurer l’implantation d’une installation de production d’énergie renouvelable, elles ont pour objectif d’envoyer un signal aux développeurs afin qu’ils se focalisent sur ces zones en priorité.Leur objectif est d’améliorer le financement des énergies renouvelables et d’accélérer leur déploiement par un processus de planification.Les ZAEnR n’allègent en aucun cas les critères règlementaires qu’un projet photovoltaïque, éolien ou de méthanisation doit respecter pour être développé. En revanche, il apporte une légère réduction des délais d’instruction des projets (réduction d’un mois pour l’instruction et de quinze jours pour la mission du commissaire enquêteur).Enfin, elles ne sont pas exclusives, c’est-à-dire qu’elles n’interdisent pas le développement d’un projet hors ZAEnR.
Dans ce contexte, la commune Le Mené a fait le choix de ne favoriser ou défavoriser aucun secteur en définissant comme ZAEnR l’ensemble des zones réglementairement envisageables pour le développement des différents types d’énergies renouvelables.Elles ont étés définies sur la base du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUi) comme suit :
En ce qui concerne le photovoltaïqueLes installations de faible importance – comme le petit photovoltaïque en toiture – ne sont pas concernées par les ZAEnR.Les ZAEnR photovoltaïques sont définies selon les règles suivantes :

  • Zones U (urbaines) – AU (à urbaniser) – A (agricoles) du PLUi pour les installations photovoltaïques en toiture ou sur ombrières
  • Zones A (agricoles) du PLUi pour l’agrivoltaïsme
  • Zones A (agricoles) ou N (naturelles et forestières) du PLUi pour le photovoltaïque au sol, sur les décharges ou carrières non exploitées depuis plus de 10 ans.

OFFRE D’EMPLOI

A pourvoir dès que possible

1 Directeur(trice) d’Accueil de Loisirs (activités péri et extrascolaire) :

  •  Construit et propose le projet pédagogique concernant l’accueil de mineurs
  • Organise, coordonne et élabore les programmes d’activités qui en découlent
  • Anime et pilote l’équipe d’animation
  • Recense les besoins organisationnels du service (matériel, personnel…)
  • Accompagne les animateurs stagiaires tout au long de leur formation
  • Accompagne les animateurs stagiaires tout au long de leur formation
  • Contrôle l’application des règles d’hygiène et de sécurité
  • Est le référent des familles et le contact privilégié des parents

Lieu d’exercice : Commune de Le Mené – Le Gouray

Conditions d’exercice : du lundi au vendredi – horaires variables

Temps complet annualisé : 1607 heures annuelles

Rémunération : 1600 € nets

Profil : BPJEPS Loisirs tout public privilégié ou BAFD obligatoire avec expérience d’un an minimum

2 Agents de maintenance des Bâtiments :

La collectivité dispose d’un patrimoine conséquent, dont un parc locatif significatif objet de fréquents travaux de rafraîchissement, de rénovation.

1 Agent Multi-techniques

Connaissances en techniques du bâtiment : maçonnerie, menuiserie, carrelage, peinture, techniques de toitures, isolation, cloisons sèches …

1 Spécialiste Peinture

Connaissances approfondies en techniques de peinture.

  • Les agents de maintenance des bâtiments exécutent les travaux d’entretien courant pour maintenir la qualité et la viabilité du patrimoine bâti communal.
  • Travail à l’intérieur ou à l’extérieur par tous les temps, en toutes saisons, à pied ou motorisé (disposer du permis B
  • Travail en équipe, horaires réguliers avec astreintes (1 semaine sur 6).
  • Travail de nuit potentiel (selon les règles statutaires lors d’astreintes)
  • Travail sous circulation – Connaissances en signalétique de chantier.
  • Port d’une tenue de travail Haute visibilité obligatoire.
  • Port des Equipements de Protection Individuelle obligatoire (EPI)
  • Capacités de travailler en autonomie, de prendre des initiatives.

Conditions d’exercice : du lundi au vendredi – horaires fixes avec astreinte une semaine sur 5.

Temps complet : 39h par semaine avec RTT (un vendredi sur deux)

Rémunération : statutaire + régime indemnitaire

Informations complémentaires :

Participation employeur sur la prévoyance + CNAS

Lettre de motivation + CV à l’attention de M. le Maire à adresser sur : ressources-humaines@mene.fr

Label Villes et Villages Fleuris : 1ère fleur à Le Mené !

La Commune de Le Mené a reçu une première fleur avec le label départemental «Villes et Villages Fleuris»  !

Décerné par un jury composé de professionnels de l’horticulture, du paysage, de l’environnement, du tourisme et d’élus, ce label récompense les efforts de la commune en matière d’embellissement et de cadre de vie.

S’appuyant sur des critères de développement durable (gestion différenciée, sensibilisation, patrimoine végétal et biodiversité…) ce concours est la récompense du travail effectué grâce à l’implication de chacun ; agents municipaux (service espaces verts, voirie, environnement…), élus qui œuvrent chaque jour pour rendre notre commune plus belle, mais aussi la population, de plus en plus mobilisée et sensible aux thématiques environnementales.

La commune se félicite de l’obtention de ce nouveau label qui suit la démarche zéro-phyto (suppression des pesticides) obtenu en janvier dernier.

La MAM L’ile aux enfants

Une offre de garde à mi-chemin entre l’accueil individuel et collectif

Au Gouray, Delphine RAMOS et Myriam LAMY, deux assistantes maternelles, ont fait le choix d’exercer en dehors de leur domicile. Elles se sont lancées dans l’aventure de la création d’une MAM il y a déjà 10 ans. C’est la première MAM des Côtes d’Armor qui a pu voir le jour grâce au soutien de la commune du Gouray qui leur a aménagé et loué un local dédié.

Si vous souhaitez inscrire votre enfant à la MAM, une première rencontre avec Delphine et Myriam est nécessaire.
Contact : L’île aux Enfants | Le Gouray
Adresse : 5A Rue Saint-Etienne le Gouray – 22330 Le Mené

Tél. 02 96 30 20 66
ile-aux-enfants22330@hotmail.fr

Les assistantes maternelles

Une offre de garde individuelle

Les assistantes maternelles accueillent des enfants dans un environnement familial, à leur domicile. Elles sont une vingtaine exerçant leur métier. Elles font partie de ces métiers indispensables qui permettent aux parents de pouvoir concilier vie professionnelle et vie personnelle.

La liste des assistantes maternelles exerçant sur la commune est disponible en mairie déléguée.

Le multi-accueil de Saint-Gouëno

Le multi-accueil de Saint Goueno

Une offre de garde collective

La maison de l’enfance est composée du multi accueil et d’un espace dédié à l’accueil périscolaire à l’étage.

Notre multi-accueil est une structure à taille humaine pouvant accueillir jusqu’à 18 enfants par jour de 2 mois et demi à 4 ans. Encadrés par 8 professionnelles passionnées, qualifiées et expérimentées entre 7h et 19h30 du lundi au vendredi.

Equipe coordonnée par Karine MARTIN responsable.

L’équipe est très attachée à garantir au quotidien les valeurs présentées dans son programme éducatif : la prise en compte de l’individualité de chaque enfant dans le groupe, la sociabilisation, le respect de chacun, tant enfant que parent, l’encouragement vers l’autonomie et le développement de l’éveil sensoriel pour que chaque enfant puisse explorer, imaginer, bouger, rêver… Cette extension, couplée à une réhabilitation complète des locaux existants est à la fois rassurante, chaleureuse et sécurisée, et favorise cet épanouissement souhaité tout en se familiarisant doucement avec la vie en collectivité.

Renseignement et inscription : Karine MARTIN. Tél. 02 96 34 48 25 – 07 57 45 22 72 – www.mene.fr/multi-accueil

Enquête statistique sur l’emploi, le chômage et l’inactivité


L’institut National de la Statistique et des Études Économiques (Insee) effectue depuis de nombreuses années une importante enquête statistique sur l’emploi, le chômage et l’inactivité.
Cette enquête permet de déterminer combien de personnes ont un emploi, sont au chômage ou ne travaillent pas (étudiants, retraités…). Elle est la seule source permettant de nous comparer avec nos voisins européens. Elle fournit également des données originales sur les professions, l’activité des femmes ou des jeunes, les conditions d’emploi, de formation continue. À cet effet, tous les trimestres, un large échantillon de logements est tiré au hasard sur l’ensemble du territoire. Sauf exceptions, les personnes de ces logements sont interrogées six trimestres de suite : la première interrogation se fait par la visite d’un enquêteur de l’Insee au domicile des enquêtés, les interrogations suivantes par téléphone ou sur Internet. La participation de tous, quelle que soit votre situation, à cette enquête est fondamentale, car elle détermine la qualité des résultats.

L’enquête se déroulera entre le 23 octobre et le 12 novembre 2023. Elle est menée par Mme Sandrine RIVIERE.
La procédure :
Une enquêtrice de l’Insee prendra contact avec les personnes des logements sélectionnés. Elle sera munie d’une carte officielle l’accréditant. Vos réponses resteront strictement confidentielles. Elles ne serviront qu’à l’établissement de statistique comme la loi en fait la plus stricte obligation.