Informations chèque énergie

Le chèque énergie envoyé courant avril-mai 2019 est encore valable cette année jusqu’au 23 Septembre 2020 . La décision a été prise suite à la crise sanitaire Covid-19. Pour rappel, les informations sur le chèque énergie sont disponibles sur https://chequeenergie.gouv.fr/

Le montant du chèque varie de 48€ à 277€. Le montant du chèque est calculé en fonction du revenu du foyer fiscal. Le chèque énergie est accessible à plus de foyer depuis 2019 car le seuil d’attribution est passé de 7 700€ à 10 700€.

Saint-Gilles-du-Mené | Près de deux cents personnes à la cérémonie du Seilla

©photo Ouest-France

Près de deux cents personnes ont assisté à la commémoration annuelle du massacre du Seilla.

L’événement, qui a eu lieu le 28 juillet 1944, a été particulièrement tragique : sept maquisards, âgés de 18 à 29 ans, ont été massacrés par un détachement allemand.

Ceux-ci étaient représentés, ce dimanche, par sept enfants qui ont, tour à tour, déposé une rose au pied de la stèle commémorative.

La messe qui ouvrait la cérémonie, a été célébrée par Paul Houée.

Éric Jaffrot a exprimé sa reconnaissance à Paul Houée, Martine Pelan, maire jusqu’en mars et Robert Presse, président des Anciens combattants pour l’avoir « aidé à préparer cette cérémonie. »

Des boîtes à livres installées pour l’été

Cet été, les livres voyageurs sont disposées à différents endroits du Mené. L’opération « Livre en voyage », réalisée par le réseau des bibliothèques, permet aux habitants, flâneurs ou touristes de prendre un livre lorsqu’ils le désirent.
À l’intérieur de chaque livre ainsi que sur la couverture, une petite notice a été inscrite pour expliquer aux habitants l’opération. 

À l’étang de Collinée par exemple, Pierre a pu choisir quelques albums à lire avec ses enfants pendant une partie de pêche. Flora, de passage dans la région, est ravie de pouvoir continuer son voyage avec un peu de lecture, car dix heures de bus l’attendent.

Les livres ne sont pas destinés à rester sur le territoire du Mené. Il ne faut pas que les gens hésitent à les faire voyager. 

« Vous trouverez également des livres derrière la mairie de Plessala, à l’entrée de la mairie de Saint-Gouéno et à Langourla, entre l’étang et le théâtre de verdure », assure Dagmar Müller, la nouvelle coordinatrice des bibliothèques du Mené. « Et les bibliothèques restent aussi ouvertes cet été, les inscriptions et les prêts sont gratuits pour les habitants de la commune ».

Source : Ouest-France

Port du masque « grand public » obligatoire en lieux clos

Mise à jour : 3 septembre 2020

Dans le prolongement des mesures prises les 20, 24, 31 juillet et 7 août de façon à garantir un haut niveau de sécurité sanitaire, un arrêté préfectoral a été signé le 14 août rendant obligatoire, pour une durée d’un mois, le port du masque lors des rassemblements de plus de 10 personnes, lors des marchés non couverts, des brocantes et des vide-greniers.

En sont exclues les manifestations sportives et artistiques sous réserve qu’elles respectent les protocoles sanitaires en vigueur.

Ces dispositions sont complémentaires aux dispositions imposant le port du masque dans les ERP et dans les lieux publics clos : magasins de vente, centres commerciaux ; administrations et banques ; marchés couverts.

Le non-respect de cette mesure est passible d’une contravention de 4ᵉ classe (135 €), et peut être sanctionné de six mois d’emprisonnement et de 3 750 € d’amende ainsi que de la peine complémentaire de travail d’intérêt général en cas de récidive.

Quels sont précisément les lieux qui seront touchés par ce décret ? Qu’entend-on par « lieux clos » ?

Le port du masque grand public était déjà obligatoire, parfois avec des règles spécifiques à certaines activités, dans les établissements recevant du public (ERP) relevant des catégories suivantes (fixées par l’arrêté du 25 juin 1980) :

  • Salles d’auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple, y compris les salles de spectacle et les cinémas.
  • Restaurants et débits de boissons ;
  • Hôtels et pensions de famille ;
  • Salles de jeux ;
  • Etablissements d’éveil, d’enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement ;
  • Bibliothèques, centres de documentation ;
  • Etablissements de culte ;
  • Etablissements sportifs couverts ;
  • Musées ;
  • Etablissements de plein air ;
  • Chapiteaux, tentes et structures ;
  • Hôtels-restaurants d’altitude ;
  • Etablissements flottants ;
  • Refuges de montagne.
  • Les gares routières et maritimes ainsi que les aéroports.

Depuis le lundi 20 juillet :

  • Magasins de vente, centres commerciaux ;
  • Administrations et banques. Les marchés couverts ont également été ajoutés.Dans les autres catégories d’établissements, il peut, comme aujourd’hui, être rendu obligatoire par l’exploitant.

Les décisions prises par le préfet au niveau départemental

Au regard de l’émergence de cas Covid-19 au niveau local, le préfet des Côtes d’Armor a décidé, une nouvelle fois, de renforcer les mesures sanitaires de portée nationale par des mesures spécifiques au département.

En effet, durant cette période estivale, un relâchement des gestes barrières a été observé dans le département. Depuis le début de l’été, l’augmentation des patients testés positifs au Covid-19 dans les Côtes d’Armor confirme que le virus circule toujours sur le territoire. Il est donc nécessaire de maintenir la vigilance, d’inciter à la prudence et de prendre les décisions favorables à la santé des habitants.

Le port de masque, mesure de protection collective, s’impose comme la mesure la plus efficace pour faire obstacle à la transmission du virus de personne à personne à condition qu’elle soit appliquée par tous. Toutes les mesures barrières doivent continuer à être appliquées avec rigueur.

Le gouvernement a précisé que les nouvelles obligations sont assorties, comme les précédentes, d’une contravention de 4e classe en cas de non-respect, soit 135 euros.

Ce qu’il faut retenir

  • Lorsqu’un malade du Covid19 ne porte pas de masque et que vous n’en portez pas non plus, votre niveau de protection contre le coronavirus est inexistant.
  • Lorsqu’un malade du Covid19 ne porte pas de masque mais que vous en portez un, votre niveau de protection contre le coronavirus est faible.
  • Lorsqu’un malade du Covid19 porte un masque et que vous n’en portez pas, votre niveau de protection contre le coronavirus est modéré.
  • Lorsqu’un malade du Covid19 porte un masque et que vous en portez un également, votre niveau de protection contre le coronavirus est fort.
  • Lorsqu’un malade de Covid-19 ne porte pas de masque et que vous n’en portez pas non plus, votre niveau de protection contre le coronavirus est inexistant.
  • Lorsqu’un malade du Covid19 ne porte pas de masque mais que vous en portez un, votre niveau de protection contre le coronavirus est faible.
  • Lorsqu’un malade du Covid19 porte un masque et que vous n’en portez pas, votre niveau de protection contre le coronavirus est modéré.
  • Lorsqu’un malade du Covid19 porte un masque et que vous en portez un également, votre niveau de protection contre le coronavirus est fort.

Attention, le masque ne remplace pas les gestes barrières. Il ajoute une barrière physique lorsque vous êtes en contact avec d’autres personnes.

RENOUVELLEMENT DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DU CCAS LE MENÉ

RENOUVELLEMENT DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DU CCAS LE MENÉ

Le Maire, Président du CCAS, informe qu’en application des articles L123-6, R123-11 et R 123-12 du Code de l’Action Sociale et des Familles, il sera procédé à la nomination :
• d’un représentant de l’Union Départementale des Associations Familiales
• d’un représentant des associations de retraités et de personnes âgées du département
• d’un représentant des associations de personnes handicapées du département
• d’un représentant des associations œuvrant dans le domaine de l’insertion et de la lutte contre les exclusions.

Les associations susmentionnées proposent au maire une liste comportant, sauf impossibilité dûment justifiée, au moins 3 personnes.
Les associations ayant le même objet peuvent proposer une liste commune.

C’est le maire qui choisit les représentants des associations. Son choix sera entériné par la production d’un arrêté dont une copie sera notifiée aux intéressés.
En cas d’absence de candidat pour l’une des catégories d’associations susvisées, le maire constate la « formalité impossible ». Il est alors délié de son obligation de désigner un représentant de ce type d’associations et nommera en lieu et place une « personne qualifiée », c’est-à-dire une personne qui participe à des actions d’animation, de prévention et de développement social dans la commune.

Pour être recevables, les candidatures doivent concerner des personnes :
• Dûment mandatées par l’association pour la représenter, étant établi que l’association doit avoir son siège dans le département
• Menant des actions de prévention, d’animation ou de développement social dans la commune
• Qui ne sont pas fournisseurs de biens ou de services au CCAS, n’entretiennent aucune relation de prestation à l’égard du CCAS
• Qui ne sont pas membres du Conseil Municipal

Délai :

Les listes des personnes présentées par les associations concernées devront parvenir en Mairie dans les meilleurs délais et au plus tard le 30 Juin 2020 à l’adresse suivante :

Monsieur le Maire, Président du CCAS
24 La Croix jeanne Even – BP 3
22 330 LE MENÉ

Ou

accueil@mene.fr

Adaptation des circuits scolaires régionaux

La Région Bretagne est responsable de la mise en œuvre des transports scolaires, hors agglomération pour le collège ou le lycée. En amont de la prochaine rentrée scolaire, afin de cerner au mieux les besoins nouveaux de desserte ou d’adaptation des circuits scolaires régionaux sur votre commune, nous souhaitons recueillir les demandes des familles avant le 15 mai 2020.

Attention à bien respecter les conditions imposées par la Région Bretagne. Les familles peuvent télécharger le formulaire dans les documents à télécharger ci-dessous ou dans les mairies déléguées.

Document complété avec les pièces à remettre dans les mairies déléguées ou à gabriel.kergosien@mene.fr

Pour information : Les nouvelles familles peuvent connaitre les parcours mis en place pour l’année scolaire actuelle sur le site www.breizhgo.bzh

Document à télécharger


Association Espoir solidarité | Livraison de pizzas au personnel soignant

Vendredi 17 avril, le personnel soignant des EHPAD de Collinée et de Plessala ainsi que du centre Covid-19 du Mené (Plessala) ont reçu la livraison de 43 pizzas. Ce geste de solidarité est à l’initiative de l’Association Espoir solidarité du Gouray afin de remercier et de donner du courage à celles et ceux qui soignent chaque jour nos proches.

L’association remercie le restaurant La Roche d’or, du Gouray, qui à collaborer à cet élan de solidarité.

« L’équipe d’Espoir solidarité a tout de suite adhéré à cette action. J’espère que ça va redonner du baume au cœur à nos soignants, et je remercie le restaurant La Roche d’or qui s’est associé à notre initiative », réagit Jérôme Meunier, président de l’association.

Anne-Camille et Anaël participent au 4L Trophy

Le dimanche 16 février deux jeunes filles du Gouray partent à l’aventure en participant au 4L Trophy.

En effet, Anne-Camille Vivier et Anaël Brisse se lancent sur la longue route de ce Rally prestigieux en traversant la France, l’Espagne et bien sûr le Maroc.

De nombreux sponsors sont solidaires de ce projet dont la Commune le Mené.

Venez les encourager le dimanche 16 février à 11h30 sur la place de la mairie du Gouray.

Suivez leurs aventures sur FB : https://www.facebook.com/Lesfillesdumne2020