Réouverture des bibliothèques

Ce samedi 28 septembre, les bibliothèques peuvent rouvrir dans le respect des gestes sanitaires.

Mardi Mercredi Mercredi Vendredi Samedi
Collinée 10h-12h 14h – 18h 16h – 19h
Langourla 14h – 16h
Le Gouray 16h – 17h30 10h30 – 12h30
Plessala 10h – 12h 10h – 12h
Saint-Gilles 10h30 – 12h
4è du mois
10h30 – 12h
2è du mois
Saint-Gouéno 16h30 – 18h10h30 – 12h
Saint-Jacut 17h – 18h30 10h00 – 11h30

Toutes les bibliothèques seront fermées pendant les vacances de Noël

Les mesures de restriction des déplacements

Déplacements autorisés à titre dérogatoire

Dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus, les déplacements sur l’ensemble du territoire national sont interdits, sauf dérogation, jusqu’au 31 mars.

La liste des déplacements a été modifiée (c’est-à-dire rendus plus strictes).
Seuls sont autorisés, sur présentation d’une déclaration sur l’honneur (ponctuelle et réservée aux motifs personnels) ou d’un justificatif (cadre professionnel) :

  • les trajets entre le domicile et le ou les lieux d’exercice de l’activité professionnelle et déplacements professionnels insusceptibles d’être différés ;
  • les déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées par l’article 8 du présent décret ;
  • les déplacements pour motifs de santé à l’exception des consultations et soins pouvant être assurés à distance et, sauf pour les patients atteints d’une affection de longue durée, de ceux qui peuvent être différés ;
  • les déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance des personnes vulnérables et pour la garde d’enfants ;
  • les déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie ;
  • les déplacements résultant d’une obligation de présentation aux services de police ou de gendarmerie nationales ou à tout autre service ou professionnel, imposée par l’autorité de police administrative ou l’autorité judiciaire ;
  • les déplacements résultant d’une convocation émanant d’une juridiction administrative ou de l’autorité judiciaire ;
  • les déplacements aux seules fins de participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative et dans les conditions qu’elle précise.

Seuls les déplacements pour les soins urgents ou les soins répondant à la convocation d’un médecin sont autorisés. Les échanges par téléphone et l’usage de la téléconsultation doivent être privilégiés. Il est toutefois rappelé dans ce cadre que ces mesures de confinement et l’adaptation du système de santé à la prise en charge des patients Covid19 ne doivent pas conduire les patients, notamment ceux relevant de pathologies chroniques (diabète, pathologie cardio-vasculaires…), à retarder ou à renoncer aux soins nécessaires et à la continuité des prises en charge, malgré cette période de crise sanitaire.

Les attestations et justificatifs de déplacement

Si vous êtes dans le besoin d’effectuer des déplacements tels qu’indiqués ci-dessus, pensez à télécharger et remplir l’attestation de déplacement dérogatoire :

Français simplifié (FALC)

L’ensemble des recommandations en français simplifié (FALC) ici : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/francais-simplifie-falc

L’attestation numérique de déplacement dérogatoire

Un dispositif de création numérique de l’attestation de déplacement dérogatoire est désormais disponible, en complément du dispositif papier toujours valide.

Après avoir rempli les informations sur un formulaire en ligne, un fichier .PDF est généré apposé d’un QR Code comprenant l’ensemble des données du formulaire, ainsi que la date et l’heure de génération du document. Ce fichier doit être présenté lors du contrôle sur smartphone ou tablette.

Ce service est accessible sur tout type de terminal mobile au travers d’un navigateur. Il a été conçu pour être facilement utilisable par les personnes en situation de handicap.

Par ailleurs, aucune donnée personnelle n’est collecté. Et aucun fichier n’est constitué.

Les sanctions pour violation des mesures de confinement ont été durcies

À l’amende forfaitaire de 135€ (avec possible majoration de 375€), qu’encourt tout contrevenant, s’ajoutent désormais de nouvelles peines en cas de récidive :
– deux fois dans un délai de 15 jours : 1500€ d’amende
– à plus de trois reprises dans un délai de 30 jours : délit puni de 6 mois d’emprisonnement et de 3750€ d’amende.

Une suspension du permis de conduire peut également, sous certaines conditions, compléter ces sanctions.
Désormais, outre les forces de l’ordre, les policiers municipaux et les gardes champêtres sont également habilités à sanctionner ces comportements.

Coronavirus/COVID-19 : les mesures prises au lundi 16 mars 2020

Face à l’évolution de l’épidémie de Coronavirus, et suite aux déclarations du Gouvernement, plusieurs événements et manifestations sont annulés dans le Mené ces prochains jours et prochaines semaines. Certains dispositifs sont également mis en place ou modifiés. Le point en date du lundi 16 mars 2020.

Etablissements ouverts

Les pharmacies, commerces alimentaires, stations-services, banques, bureaux de tabac restent ouverts. Les services publics essentiels restent eux aussi ouverts.

Fermeture des lieux de vie

Les établissements recevant du public sont fermés jusqu’au 15 avril 2020 (Arrêté du ministre de la santé du 14 mars) : salles de réunions, de spectacles ou à usage multiple, les restaurants et débits de boissons, les bibliothèques, les établissements sportifs couverts et certains commerces.

Déplacements et rassemblements

Afin de ralentir la propagation du virus covid-19, tout rassemblement, réunion ou activité mettant en présence de manière simultanée plus de 100 personnes en milieu clos ou ouvert, est interdit sur le territoire de la République jusqu’au 15 avril 2020.

Les rassemblements, réunions ou activités indispensables à la continuité de la vie de la Nation peuvent être maintenus à titre dérogatoire par le représentant de l’Etat dans le département, par des mesures réglementaires ou individuelles, sauf lorsque les circonstances locales s’y opposent.

Il est demandé de limiter les sorties uniquement pour répondre aux besoins de première nécessité et de recourir au télétravail.